organisation d'animation d'enfant de 3 à 7 ans

 

Blagues Cédric...

(2ème partie)

Casse tête

« Tu sais, Cédric...
- Quoi Pépé ?
- Quand j’étais petit, je passais des heures à faire des puzzles super-difficiles. J’adorais ça gamin...
- Et qu’est ce que tu fais maintenant ?
- J’essaie de programmer le magnétoscope ! »

Trou de mémoire

« Dis, Pépé, c’est vrai que quand on vieillit, on perd la mémoire ?
- Parfaitement gamin. Il y a deux raisons à cela...
- Ah bon ! Lesquelles ?
- La première, c’est que des cellules de notre cerveau meurent chaque jour.
- Ah oui ! Et la deuxième ?
- La deuxième... Je ne m’en souviens plus ! »

C’est ton destin

« Cédric, qu’est ce que tu fais là-haut ?
- Tu vois bien, Pépé, je scie une branche.
- Dis donc, gamin... Tu scies la branche sur laquelle tu es assis !
- Et alors ?
- Alors tu vas te casser la figure !
- T’occupe, Pépé ! Je sais ce que je fais !
- Je t’aurai prévenu, mon gars... Craaaac !
- Aïe ! Ca alors ! Je n’aurai jamais cru que Pépé pouvait lire l’avenir...»

Qui paie ses dettes

« Dis, Pépé... Tu peux me prêter cinq euros ?
- Dis donc gamin ! Tu me dois déjà cinq euros !
- Justement Pépé ! C’était pour te les rendre ! »

Le bon choix

« Tu sais, Pépé... Aujourd’hui, j’ai économisé un euro.
- Ah bon, gamin ! Et comment ça ?
- J’ai suivi le bus à pied.
- Si tu avais été plus malin, Cédric, tu aurais pu économiser dix euros.
- Ah ! Mais comment ?
- En suivant un taxi... »

Visage marqué

« Cédric, veux-tu arrêter de faire des grimaces !
- Pourquoi ça, Pépé ?
- Parce que quand tu seras plus grand tu auras le visage tout déformé !
- Ca alors ! Tu as dû en faire toi, des grimaces quand tu étais petit ! »

Sourde oreille

« Pépé, tu m’achètes un sandwich au jambon ?
- Comment ?
- Tu m’achètes un sandwich au jambon ?
- Ne crie pas si fort, je ne suis pas sourd ! Vanille ou fraise ? »

C’est du nougat !


« Fédric ! Fédric ! A l’aifde !
- Quoi, Pépé ? Qu’est ce qui se passe ?
- V’ai pefdu un morfeau de nougat !
- Voyons, Pépé ! Il ne faut pas te mettre dans un état pareil pour un morceau de nougat !
- Ouais ! Feulement j’aimferais bien le récupérer !
- Pourquoi ?
- Mon dentfier est plantfé dedans ! »

Y’a plus d'enfants !

« Mille pétards ! Ecoute un peu ça, Cédric !
- Quoi, Pépé ?
- Je viens de lire dans le journal que, dès l’âge de huit ans, certains enfants fument en cachette !
- Et alors ?
- C’est pas ton cas au moins, hein, fiston ?
- Te fais pas de soucis, Pépé... Il y a longtemps que j’ai arrêté !
- Quuuuuoi !!!
- Mais non, Pépé... Je rigole ! »

Chacun ses goûts

« Pour ton anniversaire, je vais t’acheter une cassettes vidéo.
- Oh ! Merci, Pépé !
- Mais tu vois Cédric... Je n’y connais rien. Comment choisir une cassette qui te plaira ?
- C’est facile, Pépé... Toutes celles que tu trouveras abominables me plairont ! »

Café frappé

« Qu’est ce qui t’arrive, Pépé ?

- Je ne sais pas ce que ta mère met dans son café, mais à chaque fois que j’en bois une tasse, j’ai une douleur dans l’œil droit !
- Je crois savoir d’où ça vient, Pépé !
- Ah oui, gamin ? Dis voir...
- Je crois que si tu enlevais la petite cuillère de la tasse, tu ne sentirais plus rien. »

Malheur est bon

« Pépé, c’est vrai que l’argent ne fait pas le bonheur ?
- Parfaitement mon garçon ! C’est la vérité.
- Alors est-ce que tu peux me prêter deux euros ?
- Pour quoi faire ?
- Pour aller m’acheter tristement une glace... »

Manque de peau !

« Papa tu n’es pas raisonnable ! C’est la quatrième banane que je te vois manger aujourd’hui !
- A qui la faute, Marie-Rose ! J’ai faim et ce maudit docteur m’a mis au régime... »

Extrême faiblesse

« Alors Pépé ! Il t’a fait du bien le fortifiant du docteur ?
- Je ne sais pas gamin... Je ne sais pas...
- Tu en as pris beaucoup ?
- Pas une goutte... Je n’ai pas la force d’ouvrir la bouteille ! »

Marché de dupes

« Hi hi ! Tu connais la dernière, Cédric ?
- Dis voir, Pépé...
- Tu sais ce qu’un garagiste fait d’une voiture en mauvais état ?
- Non ?
- Il la vend à ton père ! Ah ah ah !!! »

Etrange ressemblance

« C’est gentil de m’accompagner au musée, Pépé...
- C’est que je m’y connais, en peinture, gamin ! Regarde ce paysage... De qui est-il ?
- Heu...
- De Gauguin, fiston ! Et cette nature morte ?
- Ben...
- De Cézanne ! Et tu vois, là, ce portrait... Eh bien c’et un Picasso ! »
- Ah non ! Ca, Pépé, c’est un miroir ! »

Manque de sommeil

« T’as l’air fatigué, Pépé !
- M’en parle pas, gamin ! Je n’ai pas dormi de la nuit...
- Pourquoi ça ?
- Je ronfle... et ça me réveille ! »

Des noms, des noms !


« Pas très passionnant ce bouquin, Cédric... Il y a vraiment trop de personnages ! On s’y perd...
- Humm... Pépé, je te signale que tu es en train de lire l’annuaire ! »

Bonne question !

« Ah ! Cédric... C’est parfois dur de vieillir...
- Pourquoi tu dis ça Pépé ?
- J’ai de plus en plus de pertes de mémoire...
- Et ça t’arrive souvent ?
- Quoi ? »

Vie chère


« Bonjour, monsieur Blondiot, donnez-moi un livre de steak haché...
- Tout de suite, monsieur Boudinet... Voilà... Et avec ceci ?
- Ce sera tout...
- Alors ça nous fait... Dix-huit euros tout rond !
- Vindjûûû ! C’est pas donné ! J’avais lu dans le journal que la viande avait baissé !
- Oh moi vous savez... Je ne lis jamais les journaux ! »

Complètement timbré

« Vindjûûû de Vindjûûû ! Où est passé ce bon sang de timbre !
- Tire la langue, Pépé !
- Ble ble ble !
- Bouge pas, je l’ai retrouvé ! »

Vous dîtes ?


« Marie-Rose, je crois que ton père devient sourd.
- Qu’est-ce qui te fait dire ça Robert ?
- Je viens de lui demander de me prêter le journal. Il a regardé sa montre et il m’a répondu : « Onze heures moins le quart ! »

Prevoyance

« Pépé... Pourquoi as-tu acheté douze exemplaires du journal ?
-C’est pour faire des économies Cédric ! Il va augmenter demain.