Blagues et histoires droles

Chute des températures :

« Brrr ! Il gèle aujourd’hui ! Cédric va voir dehors si le thermomètre est descendu…
- Tout de suite, Pépé !
- Alors gamin ?
- T’as raison, Pépé. Il est descendu.
- De combien ?
- Environ un mètre ! Je l’ai fait tomber… »
Triste vie :
« Dis, Pépé, si on ne boit pas, si on ne fume pas, si on se couche tôt, si on mange des épinards sans beurre… est-ce qu’on peut vivre jusqu’à cent ans ?
- Sûrement,fiston. Sûrement… Mais que la vie doit paraître longue ! »

Remède de cheval :

« Alors, Marie-Rose, qu’a dit le docteur pour ton père ?
- Il va mieux, Robert… Le docteur a même dit qu’il devait boire un verre de vin à chaque repas.
- Papa !!! Maman !!! Venez voir Pépé… Il est tout bizarre !
- Ma parole, chérie, je suis certain qu’il a pris au moins une semaine d’avance sur son traitement… »

Air de famille :

« C’est gentil, Pépé, de m’accompagner au zoo.
- Ca me fait plaisir, fiston.
- Oh, regarde, là, Pépé ! Le singe… Je trouve qu’il te ressemble !
- Ce n’est pas très gentil de dire ça, Cédric !
- T’inquiète pas Pépé. Il n’a pas compris ce que j’ai dit… »

Question de confiance :

« Dis, Pépé… Tu n’as pas ton dentier, en ce moment ?
- Ble ble ble… Non.
- Alors tu peux me garder mon paquet de bonbons. »

Alors, heureux ?

« C’est quoi le secret du bonheur, Pépé ?
- Un de mes vieux copains disait toujours « Pou être heureux, il faut être en bonne santé et avoir un bon travail ! »
- Il était heureux, ton copain, Pépé 
- Tu parles, gamin !
- Il avait une santé de fer et sa femme, un bon travail… »

Gourmandise :

« Tiens, Cédric ! C’est pour toi… tu adores les chocolats.
- Merci,Pépé. Mais … la boîte est à moitié vide !
- C’est que moi aussi, je les adore ! »

Cul-ture :

« Allez, Cédric, choisis un livre ! Je te l’offre.
- Celui que je veux, Pépé ?
- Celui que tu veux, gamin !
- Alors je vais prendre ce gros dictionnaire.
- Oh oh ! Fiston ! Tu veux en connaître, des choses !
- C'est-à-dire, Pépé… c’est pour poser sur ma chaise de bureau. Elle est trop basse… »

Insomnie :

« Qu’est-ce qui ne va pas, Pépé ?
- J’ai des insomnies, fiston. J e n’arrive pas à m’endormir…
- Tu n’as qu’à compter les moutons !
- Mon pauvre Cédric ! Je ne les vois pas. Je dors sans mes lunettes !
- Eh ben tu n’as qu’à compter des éléphants ! »

 

Casse tête

« Tu sais, Cédric...
- Quoi Pépé ?
- Quand j’étais petit, je passais des heures à faire des puzzles super-difficiles. J’adorais ça gamin...
- Et qu’est ce que tu fais maintenant ?
- J’essaie de programmer le magnétoscope ! »

Trou de mémoire

« Dis, Pépé, c’est vrai que quand on vieillit, on perd la mémoire ?
- Parfaitement gamin. Il y a deux raisons à cela...
- Ah bon ! Lesquelles ?
- La première, c’est que des cellules de notre cerveau meurent chaque jour.
- Ah oui ! Et la deuxième ?
- La deuxième... Je ne m’en souviens plus ! »

C’est ton destin

« Cédric, qu’est ce que tu fais là-haut ?
- Tu vois bien, Pépé, je scie une branche.
- Dis donc, gamin... Tu scies la branche sur laquelle tu es assis !
- Et alors ?
- Alors tu vas te casser la figure !
- T’occupe, Pépé ! Je sais ce que je fais !
- Je t’aurai prévenu, mon gars... Craaaac !
- Aïe ! Ca alors ! Je n’aurai jamais cru que Pépé pouvait lire l’avenir...»

Qui paie ses dettes

« Dis, Pépé... Tu peux me prêter cinq euros ?
- Dis donc gamin ! Tu me dois déjà cinq euros !
- Justement Pépé ! C’était pour te les rendre ! »

Le bon choix

« Tu sais, Pépé... Aujourd’hui, j’ai économisé un euro.
- Ah bon, gamin ! Et comment ça ?
- J’ai suivi le bus à pied.
- Si tu avais été plus malin, Cédric, tu aurais pu économiser dix euros.
- Ah ! Mais comment ?
- En suivant un taxi... »

Visage marqué

« Cédric, veux-tu arrêter de faire des grimaces !
- Pourquoi ça, Pépé ?
- Parce que quand tu seras plus grand tu auras le visage tout déformé !
- Ca alors ! Tu as dû en faire toi, des grimaces quand tu étais petit ! »

Sourde oreille

« Pépé, tu m’achètes un sandwich au jambon ?
- Comment ?
- Tu m’achètes un sandwich au jambon ?
- Ne crie pas si fort, je ne suis pas sourd ! Vanille ou fraise ? »

C’est du nougat !


« Fédric ! Fédric ! A l’aifde !
- Quoi, Pépé ? Qu’est ce qui se passe ?
- V’ai pefdu un morfeau de nougat !
- Voyons, Pépé ! Il ne faut pas te mettre dans un état pareil pour un morceau de nougat !
- Ouais ! Feulement j’aimferais bien le récupérer !
- Pourquoi ?
- Mon dentfier est plantfé dedans ! »

Y’a plus d'enfants !

« Mille pétards ! Ecoute un peu ça, Cédric !
- Quoi, Pépé ?
- Je viens de lire dans le journal que, dès l’âge de huit ans, certains enfants fument en cachette !
- Et alors ?
- C’est pas ton cas au moins, hein, fiston ?
- Te fais pas de soucis, Pépé... Il y a longtemps que j’ai arrêté !
- Quuuuuoi !!!
- Mais non, Pépé... Je rigole ! »

Chacun ses goûts

« Pour ton anniversaire, je vais t’acheter une cassettes vidéo.
- Oh ! Merci, Pépé !
- Mais tu vois Cédric... Je n’y connais rien. Comment choisir une cassette qui te plaira ?
- C’est facile, Pépé... Toutes celles que tu trouveras abominables me plairont ! »

Café frappé

« Qu’est ce qui t’arrive, Pépé ?

- Je ne sais pas ce que ta mère met dans son café, mais à chaque fois que j’en bois une tasse, j’ai une douleur dans l’œil droit !
- Je crois savoir d’où ça vient, Pépé !
- Ah oui, gamin ? Dis voir...
- Je crois que si tu enlevais la petite cuillère de la tasse, tu ne sentirais plus rien. »

Malheur est bon

« Pépé, c’est vrai que l’argent ne fait pas le bonheur ?
- Parfaitement mon garçon ! C’est la vérité.
- Alors est-ce que tu peux me prêter deux euros ?
- Pour quoi faire ?
- Pour aller m’acheter tristement une glace... »

Manque de peau !

« Papa tu n’es pas raisonnable ! C’est la quatrième banane que je te vois manger aujourd’hui !
- A qui la faute, Marie-Rose ! J’ai faim et ce maudit docteur m’a mis au régime... »

Extrême faiblesse

« Alors Pépé ! Il t’a fait du bien le fortifiant du docteur ?
- Je ne sais pas gamin... Je ne sais pas...
- Tu en as pris beaucoup ?
- Pas une goutte... Je n’ai pas la force d’ouvrir la bouteille ! »

Marché de dupes

« Hi hi ! Tu connais la dernière, Cédric ?
- Dis voir, Pépé...
- Tu sais ce qu’un garagiste fait d’une voiture en mauvais état ?
- Non ?
- Il la vend à ton père ! Ah ah ah !!! »

Etrange ressemblance

« C’est gentil de m’accompagner au musée, Pépé...
- C’est que je m’y connais, en peinture, gamin ! Regarde ce paysage... De qui est-il ?
- Heu...
- De Gauguin, fiston ! Et cette nature morte ?
- Ben...
- De Cézanne ! Et tu vois, là, ce portrait... Eh bien c’et un Picasso ! »
- Ah non ! Ca, Pépé, c’est un miroir ! »

Manque de sommeil

« T’as l’air fatigué, Pépé !
- M’en parle pas, gamin ! Je n’ai pas dormi de la nuit...
- Pourquoi ça ?
- Je ronfle... et ça me réveille ! »

Des noms, des noms !


« Pas très passionnant ce bouquin, Cédric... Il y a vraiment trop de personnages ! On s’y perd...
- Humm... Pépé, je te signale que tu es en train de lire l’annuaire ! »

Bonne question !

« Ah ! Cédric... C’est parfois dur de vieillir...
- Pourquoi tu dis ça Pépé ?
- J’ai de plus en plus de pertes de mémoire...
- Et ça t’arrive souvent ?
- Quoi ? »

Vie chère


« Bonjour, monsieur Blondiot, donnez-moi un livre de steak haché...
- Tout de suite, monsieur Boudinet... Voilà... Et avec ceci ?
- Ce sera tout...
- Alors ça nous fait... Dix-huit euros tout rond !
- Vindjûûû ! C’est pas donné ! J’avais lu dans le journal que la viande avait baissé !
- Oh moi vous savez... Je ne lis jamais les journaux ! »

Complètement timbré

« Vindjûûû de Vindjûûû ! Où est passé ce bon sang de timbre !
- Tire la langue, Pépé !
- Ble ble ble !
- Bouge pas, je l’ai retrouvé ! »

Vous dîtes ?


« Marie-Rose, je crois que ton père devient sourd.
- Qu’est-ce qui te fait dire ça Robert ?
- Je viens de lui demander de me prêter le journal. Il a regardé sa montre et il m’a répondu : « Onze heures moins le quart ! »

Prevoyance

« Pépé... Pourquoi as-tu acheté douze exemplaires du journal ?
-C’est pour faire des économies Cédric ! Il va augmenter demain.

Deux pizzas sont en train de cuire dans un four quand soudain l'une d'elles dit :
- C'qu'il fait chaud ici !
- Aaaaah ! une pizza qui parle !!!
C'est l'histoire de trois steak qui se promènent dans la forêt.
Ils marchent tranquillement, et d'un seul coup, il y a un des steak qui se retourne et là OOOOOOHHH !!! plus de steak...
Alors le steak dit :
- Ouh ! ouh ! Les gars vous êtes où ? OUH OUH !
Les deux autres qui arrivent en courant disent :
- Oh oh on est là oh !
- Bah vous étiez où ?
- Bah ont s'tait caché... (steak haché)

Un homme très myope va chez son opticien :
- Bonjour ! Si je viens, c'est parce que j'ai des problèmes de vue.
- Certes mon ami, mais ici c'est une banque !

C'est un garçon qui est dans la rue avec son père :
- Papa tu as vu la belle voiture ?
- Oui je l'ai vu
- Papa tu as vu le policier ?
- Oui je l'ai vu
- Papa tu as vu l'avion
- Oui je l'ai vu
- Papa tu as vu...
- OUI JE L'AI VU !!!!!!
- Bah alors pourquoi tu as marché dedans ???

Un petit garçon à sa maman :
- Maman, c'est vrai que, quand on meurt, on devient poussière ?
- Oui, c'est vrai.
- Alors, viens-voir, il y a un mort sous mon lit !!!

Deux enfants se retrouvent, l'un dit à l'autre :
- Tu m'avais donné ta parole, et tu ne l'as pas tenue !
- Je ne pouvais pas la tenir, puisque je te l'avais donnée !
C'est un homme qui rentre dans un café et.....PLOUF !
Laetitia demande à Johnny :
"J'aimerais faire un cadeau à mes neveux mais je ne sais pas quoi."
Johnny réfléchit et lui dit :
"Tu donnes 5000 balles au grand"
Laetitia : "Et au petit ?"
Johnny (en criant) : "Au p'tit qu' 2000 !!!"

Ce sont trois amis : Fou, Rien et Personne.
Il y a Personne qui se noie. Rien demande à Fou de téléphoner aux secouristes. Fou trouve une cabine et explique calmement :
Bonjour, je suis Fou, je téléphone pour Rien, il y a Personne qui se noie !
Dans un château en ruine, un guide dirige un groupe.
Une dame dit :
- J'ai peur, il paraît qu'il y a des fantômes ici...
Le guide la rassure :
- Oh non, ne vous inquiétez pas madame, je n'en ai jamais rencontré, et ça fait 650 ans que j'habite ici !

Tu vas bien ? Demande un monsieur à un ami.
- Très bien, pourquoi cette question ?
- En te voyant sortir de la pharmacie j'avais pensé que tu étais malade.
- Et alors, si tu m'avais vu sortir du cimetière, tu en aurais déduit que j'étais mort ?

Le professeur de maths demande à Mathieu :
- Pourquoi n'aimes-tu pas les maths ?
- Parce que ça me pose des problèmes !

Un type rentre dans un bar :
- Bonjour Monsieur le barman ! Je voudrais une blunkderkilmaskichtmeurkpaf à la menthe.
- Une blunkderkilmaskichtmeurkpaf à la quoi ?

Je commence par un "e", je finis par un "e" et je contiens une lettre. Qui suis-je ?
Une enveloppe.

- Moi, quand je bois une tasse de café, je ne peux pas dormir !
- Moi, c'est le contraire !
- Ah tiens ?
- Oui, quand je dors, je ne peux pas boire une tasse de café !

- Maman, Maman... je me suis fait mal !
- Où sa ?
- Là bas !

Camille rentre de l'école et dit à sa maman :
- Jérémy c'est un menteur ! Il m'a dit qu'il avait deux frères, et sa soeur m'a dit qu'elle en avait trois !

Un couple va au cinéma :
Le mari : Bonjour !
La caissière : Bonjour, c'est pour Roméo et Juliette ?
Le mari : Non, c'est pour ma femme et moi.

- Chéri, je voulais te faire une surprise, et j'avais essayé une nouvelle recette de gateau. Malheureusement, notre petit chien l'a mangé.
- Ne pleure pas, ma chérie, je t'achèterai un autre chien.
Au front, deux soldats discutent :
- Pourquoi tu t'es engagé ?
- Parce que je suis célibataire et que j'aime la guerre. Et toi ?
- Parce que je suis marié et que j'aime la paix.

Un chat, après une longue et épuisante marche dans le désert, est surpris par une envie phénoménale de déféquer.
Il se met en position, mais comme il est un peu dérangé, il y en a partout. Il cherche à s'essuyer, mais pas de papier dans le désert !
Alors que faire ?
Le savez-vous ? Non ?
... ... ...
Et bien donnez votre langue au chat !!

Un homme loue un chameau dans le désert, le loueur lui explique :
- Pour le faire avancer vous dites "Ouf", pour le faire trotter "Ouf ouf" et pour le faire galoper dites "Ouf ouf ouf".
L'homme monte dessus et lance son chameau au galop en disant "Ouf ouf ouf" au bout d'un moment le chameau arrive au bord d'un précipice et heureusement il s'arrête tout seul juste au bord.
L'homme soulagé s'écrie : "Ouf !"

- Comment as-tu trouvé les questions de ton contrôle d'histoire ?
Demande le papa de Simon.
- Les questions ? Aucun problème !
C'est avec les réponses que j'ai eu plus de mal.

- Madame, madame, est-ce que je peux être puni pour quelque chose que je n'ai pas fait ?
- Mais bien sur que non, on ne va pas te punir pour quelque chose que tu n'as pas fait !
- Eh bien, ça va alors... je n'ai pas fait mes devoirs hier !

La maitresse demande :
- Je serai belle, quel temps est-ce ?
- Le futur, répond Arthur.
- Et je suis belle, qu'est-ce que c'est ?
- Un mensonge, maîtresse !

La maîtresse demande à la rentrée à un petit garçon :
- Qu'as-tu fait pendant les vacances ?
- Bof... Pas grand chose... En tout cas, madame, pas de quoi faire une rédaction !

 

Inscrivez-vous à notre newsletter